Evêques et archevêques d’Avignon (1802-2016)

7 février 2017

Parmi les expositions virtuelles présentées sur ce site, après avoir présenté « Figures de prêtres », puis, à l’occasion de l’anniversaire du Concile Vatican II : « Un évêque au Concile : Le Concile Vatican II par les archives de S. Exc. Mgr Urtasun », nous en proposons une nouvelle exposition intitulée : « Evêques et archevêques d’Avignon 1802-2016 ». 

Brève histoire de l’organisation du diocèse

L’objectif de cette exposition est de faire une brève histoire de l’organisation du diocèse d’Avignon. Le territoire actuel du diocèse correspond au département de Vaucluse. Dans ses limites actuelles sont comprises la totalité des anciens diocèses de Carpentras, Cavaillon et d’Orange, la plus grande partie de ceux d’Avignon (qui débordait un peu sur l’autre rive du Rhône), d’Apt, de Vaison et de Saint-Paul-Trois-Châteaux, ainsi que quelques paroisses de ceux de Sisteron et Gap.
Après la Révolution française, le diocèse fut dans un premier temps uni à celui de Nîmes, dans un seul diocèse recouvrant les territoires du Gard et du Vaucluse. Rapidement, il fut question de rétablir Avignon comme archevêché métropolitain. Ces questions furent réglées en 1822, et l’archevêché métropolitain d’Avignon perdura jusqu’en 2002, date de la réforme des provinces ecclésiastiques, en conservant toutefois le privilège du titre d’archevêché.
L’exposition revient sur les dates charnières de cette histoire, en précisant les mots de vocabulaire.

Galerie de portraits

Les archives diocésaines conservent la collection complète des portraits de nos évêques et archevêques, mais aussi de nombreuses gravures ou photos des uns et des autres. Nous avons voulu présenter la galerie des portraits de tous ces pasteurs dont nous croisons parfois le nom inscrit sur les murs de nos églises, ou apposés sur des documents. C’est un moyen de mettre un visage sur un nom.

Il ne s’agissait pas de faire une biographie complète de chacun d’eux, mais de rappeler leur souvenir en redonnant les dates de leur épiscopat à Avignon, et aussi de fixer leur visage dans notre mémoire, ne serait-ce que pour ne pas les oublier dans notre prière.

Armoiries

Nous avons voulu aussi présenter les armoiries de chacun. Les armoiries, ainsi que le rappelle le droit français, reprenant en cela la jurisprudence coutumière du droit héraldique, sont un accessoire du nom de famille. Les armoiries relèvent du même droit et des mêmes prérogatives que le nom de famille : elles représentent et désignent leur porteur, et peuvent attester comme le fait une signature.
Les armoiries d’un diocèse, comme de toute personne juridique, sont - à défaut d’armoiries propres - celles de celui qui en est le représentant légal et légitime, à savoir l’évêque pour le diocèse.
Nous pouvons croiser ces représentations sur les murs de nos églises, ou encore imprimées, mais bien souvent en noir et blanc. Nous avons voulu rendre toutes leurs couleurs à ces emblèmes, pour en faciliter l’identification et la reproduction.

Abbé Bruno Gerthoux
Archiviste diocésain