Saint Césaire d’Arles

24 avril 2008

Évêque - 26 août

Né près de Chalon-sur-Saône vers 470, Césaire se fit moine à l’abbaye de Lérins, à l’âge de 20 ans, puis l’évêque d’Arles Éon l’agrégea à son clergé en attendant qu’il lui succède dans sa charge.

Devenu évêque d’Arles en 503, Césaire continua à vivre comme un moine, fidèle à la prière et à la pénitence. Proche de St Césaire d’Arles, son clergé, il exigeait que celui-ci fut exemplaire.

st cesaire d'arles

Il se dépensa sans compter pour son peuple, soucieux de lui donner une formation chrétienne solide tout en le protégeant contre les exactions des Barbares. Nommé vicaire du Siège Apostolique pour la Gaule et l’Espagne en 514, son influence ne tarda pas à s’étendre bien au-delà de la Provence et il s’affirma comme un véritable chef de toutes les tâches épiscopales, il aima par-dessus tout la prédication. Dans ses homélies simples et vivantes, il a fait passer le plus assimilable de la pensée de Saint Augustin, si bien que le Moyen-Âge a souvent confondu l’œuvre du disciple avec celle du maître. Son enseignement doctrinal s’affirma encore dans les nombreux conciles qu’il présida, dont le plus célèbre est celui d’Orange, en 529, pour sa formulation théologique de la grâce.

Arrêté deux fois par les rois Goths, il subit la prison et l’exil avant d’être reconnu innocent. Il mourut le 27 août 543, en la veille de la fête de Saint Augustin, après avoir gouverné son diocèse pendant 40 ans.