Semaines religieuses et bulletins paroissiaux

26 novembre 2016

Semaines religieuses et bulletins paroissiaux

La chronique mensuelle « il y a cent ans dans le diocèse d’Avignon », puise ses sources, essentiellement, dans la Semaine religieuse du diocèse d’Avignon, mais aussi dans les fonds des Archives historiques du diocèse. Au-delà de cette publication diocésaine ont existé et subsistent encore de nombreuses publications paroissiales qui par la variété de leur contenu, aussi bien sur le fond que sur la forme, permettent de connaitre la vie et la vitalité des communautés paroissiales, et leur implication dans la société. Il est nécessaire de prendre conscience du rôle que peuvent jouer ces publications, même modestes, non seulement dans la vie de nos communautés, mais aussi comme mémoire vivante de l’Eglise.

Les Semaines Religieuses diocésaines

Sous ce terme, nous parlons des publications diocésaines. La première apparue en France est celle de Paris, dès 1853. A proprement parler, dans le diocèse d’Avignon, la « Semaine Religieuse du Diocèse d’Avignon » est apparue le 1° janvier 1881, avec comme sous-titre « et Revue des Bibliothèques paroissiales ». Toutefois, avec le n°1 du 1° janvier 1881, il était aussi indiqué qu’il s’agissait de la 31° année de publication. En effet, dès le 9 novembre 1850 paraissait la « Revue des Bibliothèques paroissiales et des faits religieux de la Province ecclésiastique d’Avignon ». Cette revue, chaque quinzaine ou chaque mois, se donnait pour but de nourrir les connaissances religieuses, historiques et culturelles, de donner des recensions de livres, d’informer sur la vie des associations et confréries, et de rendre compte de la vie de l’Eglise, aussi bien au niveau universel que local. Sans être toutefois l’organe officiel du diocèse, sous la direction d’un prêtre nommé par l’Archevêque d’Avignon, cette publication a contribué à rendre compte de la vie religieuse et culturelle du diocèse d’Avignon. Un catalogage des articles de cette revue est en cours, et sera prochainement disponible au service des archives historiques du diocèse.

Les publications paroissiales

Les bulletins paroissiaux sont eux apparus un peu plus tard, à la toute fin du XIX°siècle, mais leur expansion et leur diffusion a été extrêmement rapide. Si en 1896, il n’existait en France que cinq ou six bulletins, tout au plus, un rapport présenté au Congrès ecclésiastique de Bourges en septembre 1900 en dénombre entre 250 et 300. Il semblerait, par ailleurs, que la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat, dans un contexte assez anticlérical, ait favorisé la nécessité de ce nouveau genre d’apostolat.

Evidemment, les bulletins paroissiaux sont un moyen de diffuser l’information, et notamment dans un contexte anticlérical ou de laïcité exacerbée, où les catholiques étaient pratiquement « hors-la-loi », sans droit de cité. Mais plus encore, ces publications paroissiales sont un vrai outil d’apostolat, permettant au prêtre d’aller partout, en entretenant un esprit de famille, en nourrissant la foi des fidèles, plus ou moins pratiquants, en donnant accès à un « prône à domicile ».

Les publications paroissiales, jusque dans les informations pratiques qu’elles donnent, permettent de se rendre compte, au-delà de la simple personnalité du curé, de la physionomie de la communauté chrétienne. Bien des événements de la vie paroissiale, de la vie des communautés humaines ne sont connus que grâce à ces annonces ou ces comptes rendus de réunion, de procession, de conférence, de célébration. Elles contiennent aussi de précieuses contributions à la connaissance de l’histoire locale.

Les statuts synodaux d’Avignon de 1921 prescrivirent au numéro 283 : « Nous engageons vivement messieurs les curés à entreprendre la publication d’un Bulletin paroissial dont ils feront parvenir un exemplaire au Secrétariat de l’Archevêché… ». Dès 1924, l’annuaire diocésain donne une liste de ces publications. On aurait pu s’attendre à voir figurer dans cette première liste les paroisses les plus importantes du diocèse. S’il faut faire une mention spéciale pour la revue « Sainte Anne d’Apt, organe de la dévotion à Sainte-Anne, dont le 1° numéro date d’août 1894, cependant, les sièges des antiques évêchés ne sont pas présents dans cette première liste de publication. En revanche, on relève avec étonnement sur ces 21 publications : l’Echo de Fontaine de Vaucluse, Bulletin d’Uchaux et de Derboux, Le Peuple de France de la paroisse Saint-Pierre de Sénos à Bollène (l’une des 4 paroisses de Bollène)…

A la faveur des changements de curé, les publications se sont interrompues ou ont changé de nom. Les associations et mouvements (Hospitalité de Notre-Dame de Lourdes, Mas de Carles), les pèlerinages (comme l’Echo de Saint-Gens), les communautés religieuses ont eux-aussi assuré la mémoire de leur activité et de leur vie à travers ces publications.

Les publications religieuses locales aux archives diocésaines

Le service diocésain des archives historiques a pour vocation, entre-autres, de conserver cette mémoire du diocèse, des paroisses et communautés, non seulement les plus anciennes, mais aussi les publications récentes et actuelles.

Cet article est l’occasion de faire appel à chacun : paroisses, communautés, fidèles. Il serait précieux de pouvoir reconstituer ou compléter ces collections, d’en assurer la conservation et d’en permettre la consultation. Merci de ce que chacun pourra faire pour contribuer à garder ainsi vivante la mémoire de notre Eglise.

Abbé Bruno Gerthoux
Archiviste diocésain